Bedag et ses clients ont bien maîtrisé la pandémie

Date
24.09.2020

Le travail a pu être poursuivi malgré le confinement grâce à l’efficacité du Data Center combiné à un Workplace Service stable. Le télétravail a parfaitement fonctionné dès le premier jour et des capacités supplémentaires ont pu être ajoutées rapidement pour le canton de Berne.

Les engorgements du trafic, les mauvaises conditions climatiques et les pandémies ne peuvent faire beaucoup de tort à Bedag. Même dans de telles périodes de crise, nous pouvons offrir une qualité de service clientèle pratiquement inchangée grâce à la prévoyance et aux tests organisés régulièrement ces dix dernières années. Le dernier exercice de ce genre remonte à août 2019.

À ce moment-là, on était très loin d’imaginer que, quelques mois plus tard, une crise surviendrait effectivement sous la forme d’une pandémie de COVID-19 et que le gouvernement suisse ordonnerait un confinement.

Protégé contre les pandémies

Du jour au lendemain, plus de 95 % des collaborateurs et collaboratrices de Bedag se sont mis au télétravail sans pertes significatives de productivité. Cette réactivité n’a été possible que grâce à la prévoyance organisationnelle et technique : des centres de calcul disposant de capacités réseau suffisantes et d’infrastructures VDI correctement dimensionnées pour tout le personnel. Il a fallu en outre une solution d’accès à distance (VPN) parfaitement opérationnelle et des postes de travail mobiles tous équipés de la solution Office 365 (désormais M365) de Microsoft. La fonction Team en particulier nous a permis d’organiser toutes les réunions comme d’habitude malgré le télétravail.
Pour l’échange de données entre les différentes parties et les partenaires (internes/externes), nous utilisons Nextcloud, une solution open source de synchronisation et partage de fichiers sur le cloud. L’accès se fait par des applications correspondantes ou une interface web indépendamment de l’appareil et du système d’exploitation. Un client de synchronisation peut être installé en plus sous forme de suite logicielle sur des terminaux Windows. La plateforme d’échange de données est 100 % open source, c’est-à-dire que le code source est entièrement ouvert, et garantit par son exploitation chez Bedag la sécurité juridique, l’indépendance vis-à-vis des éditeurs de logiciels ainsi que le développement à long terme par une grande communauté active. 

Aller plus loin pour nos clients

Un fonctionnement impeccable au sein de Bedag était la condition pour permettre à nos clients de passer aussi rapidement au télétravail. Nous avons ajouté 1800 VDI à l’infrastructure en un temps record. De plus, l’OIO a veillé avec Spie à ce que tous les collaborateurs et collaboratrices migrés vers le poste de travail cantonal (PTC) puissent télétravailler via le VPN. De même que les directions hébergées sur la technologie Terminal Server. Ici aussi, le changement a été rapide et efficace, malgré quelques difficultés ponctuelles qui ont pu être résolues directement. L’informatique du canton de Berne a toujours fonctionné parfaitement. Nous devons surtout à nos collaborateurs et collaboratrices les remerciements reçus de nos clients. Ces collaborateurs et collaboratrices, de même que bien d’autres personnes de notre société étaient prêts à renforcer le service pour nos clients bien au-delà des heures normales de travail.


Le télétravail reste un élément important

Malgré les mesures d’assouplissement, le retour à l’ancienne normalité n’est pas de mise. Le télétravail restera une partie intégrante du monde du travail de Bedag. Les expériences ainsi acquises associées aux effets positifs pour la société étaient trop bons que pour pouvoir retourner tout simplement à l’ancienne normalité. Comme la pandémie n’est pas encore terminée et que le nombre de cas pourrait repartir à la hausse avec la baisse des températures, plus de 60 % du personnel continuent à travailler de chez eux. Cela a amené Bedag à flexibiliser rapidement le recours au télétravail. Mais les travaux viennent juste de commencer. L’an prochain, nous prévoyons d’élaborer un concept « NewWork » qui sera mis en œuvre progressivement et rigoureusement les années suivantes. Ce concept s’appuiera sur les expériences positives, s’ouvrira à de nouvelles formes de collaboration et offrira à toutes les générations au travail un modèle conciliant de manière optimale travail, famille et loisirs dans le respect d’une bonne culture d’entreprise vivante. Lisez également à ce sujet l’interview de notre CEO Fred Wenger