Bedag soutient la stabilité du réseau électrique suisse

Date
16.09.2020

Le centre de calcul de Bedag est équipé de plusieurs installations électriques de secours pour garantir son fonctionnement même en cas de panne de courant. Depuis août, ces installations soutiennent aussi le réseau électrique suisse au-delà des besoins propres de l’entreprise en cas de fortes fluctuations du réseau.

Le centre de calcul de Bedag possède plusieurs installations électriques de secours. De cette façon, l’alimentation électrique de tous les composants nécessaires au fonctionnement du centre de calcul peut être assurée même en cas de coupure de courant plus longue. Depuis août, ces installations soutiennent aussi le réseau électrique suisse au-delà des besoins propres de l’entreprise en cas de fortes fluctuations du réseau.

Dans un réseau électrique stable, la quantité de courant produite doit toujours être identique à la quantité de courant consommée. Cet équilibre garantit la sécurité de fonctionnement du réseau électrique et évite les blackouts. En cas de fluctuations imprévues entre l’injection dans le réseau électrique et la consommation suite à un orage ou à la panne d’une centrale, par exemple, ces variations doivent être compensées rapidement : les fournisseurs de l’énergie dite de réglage doivent alors augmenter ou diminuer la puissance de leur installation.

Energie Wasser Bern (ewb) nous a demandé si nous utilisions des parties de notre production d’environ 4500 kVA (4,5 MVA) pour soutenir le réseau électrique suisse. Depuis août, nos installations électriques de secours sont désormais prêtes pour une utilisation comme énergie de réglage et stabilisent dès à présent le réseau électrique environnant en cas de besoin de la centrale électrique. En cas de fluctuation sur le réseau, le producteur de courant, dans notre cas la société ewb, achète donc aussi le courant produit par Bedag. Les centres de calcul de Postfinance, de la Banque Cantonale Bernoise et de T-Systems font comme Bedag et mettent leur puissance à disposition du marché de l’énergie de réglage, contribuant ainsi à assurer la sécurité d’alimentation et de fonctionnement du réseau électrique suisse dans la qualité élevée habituelle.

Naturellement, l’impulsion numérique a toujours la priorité pour nos clients et la mise à disposition de l’énergie de réglage n’a aucune influence sur la sécurité de fonctionnement de nos services. En cas de coupure de courant, l’énergie reste toujours suffisante pour alimenter les infrastructures de Bedag ou garantir le fonctionnement des systèmes des clients, d’une part. D’autre part, l’alimentation électrique de secours redondante garantit des réserves suffisantes pour pouvoir contribuer à stabiliser l’alimentation électrique publique en parallèle. Bedag peut évidemment bloquer l’injection d’énergie de réglage, par exemple à cause de travaux de maintenance sur les installations électriques de secours.
 
Le site Internet de BKW décrit en détail comment l’utilisation d’énergie de réglage fonctionne précisément. En résumé, l’énergie de réglage est divisée en trois niveaux qui se différencient par la vitesse à laquelle ils peuvent être activés en cas de besoin. Si, par exemple, quelque part en Europe, une grande centrale tombe en panne et entraîne un manque d’électricité sur le réseau, les trois niveaux sont activés l’un après l’autre afin de rétablir la stabilité du réseau. L’énergie de réglage de Bedag est activée dans le réglage tertiaire, c’est-à-dire après 15 minutes de fluctuation du réseau.

Réglage primaire : disponible en quelques secondes

Le premier niveau est couvert par le réglage primaire. Il est disponible en quelques secondes en cas de besoin. Partout en Europe, des générateurs de centrales hydroélectriques et des batteries, par exemple, réagissent immédiatement aux variations de fréquence en fournissant une plus grande quantité d’électricité. Le réglage primaire n’intervient que brièvement pour la stabilisation ; il cède très rapidement la place au réglage secondaire pour être de nouveau disponible en cas de besoin.

Réglage secondaire : disponible en quelques minutes

Au bout de quelques minutes, le réglage secondaire prend le relais du réglage primaire pour continuer à stabiliser le réseau. Cette énergie est disponible en quelques minutes et est généralement fournie par des centrales hydroélectriques qui turbinent plus d’eau et produisent ainsi plus d’électricité.

Réglage tertiaire : disponible en 15 minutes

Si, au bout d’un quart d’heure, les réglages primaire et secondaire n’ont pas suffi, Swissgrid active le réglage tertiaire. Cette énergie peut être fournie par des centrales hydroélectriques et d’autres producteurs d’électricité mais aussi par des entreprises industrielles ou des centres de calcul produisant de l’électricité comme Bedag.